Financement participatif

sarrasin

L’ACCA de BISCARROSSE a lancé depuis plusieurs années un ambitieux programme de protection de la biodiversité.

Dans un environnement confronté à une croissance démographique forte et donc à une diminution des espaces naturels, il nous a semblé important d’œuvrer pour la mise en valeur des territoires dans le but d’offrir à la faune sauvage un biotope aussi accueillant que possible.

Cette démarche nous a permis de :

  • Réhabiliter les rives du Lac Sud avec l’aide de l’ACGELB qui entretient ces marais en y élevant vaches et chevaux en semi-liberté.

vache3La diversité floristique a ainsi été multipliée par 5 en quelques années avec notamment la réapparition de la droséra (plante carnivore emblématique du marais ou le rhynchospore blanc inféodé aux tourbières).

drosera

rynchosphere

 

 

 

 

 

  • Mettre en réserve l’ensemble de 600 hectares formé par le Petit Lac et le marais de Laouadie. Ce dernier faisant l’objet également d’une convention de partenariat avec les pêcheurs dans le cadre d’un programme de restitution d’habitat pour le frai du brochet et la Fédération de chasse des Landes qui développe un programme de conservation de la vache marine qui avait pratiquement disparu de son habitat d’origine.

vache landaisevache marine veau

 

  • Mettre en place de plus de 40 abreuvoirs aménagés pour être utilisés par tous les animaux de la forêt et installés dans les endroits les plus secs de la commune.

2 abreuv 5abreuvoir 7abreuv 12abreuv 13abreuv 15abreuv

  • Réaliser un réseau de culture faunistique de plus de 11 hectares. Ce sont ainsi 300kg de graines de sarrasin qui sont semées tous les printemps par les bénévoles.

sarrasin2Cette plante a été choisie en raison de sa rusticité et de son adaptation au terrain sablonneux, mais également parce qu’elle est appréciée par l’ensemble de la faune, gibier ou non gibier, du cerf qui broute ses pousses à l’abeille sauvage qui butine ses fleurs.

sarrasin pollinisé 2 sarrasin pollinisé 3

faisan2Actuellement, nous utilisons des bandes de terre de 2,50 mètres de large tracées le long de près de 44 kilomètres d’allées forestières essentiellement dans la forêt communale.

semoir 1semoir2

3avr17 4avr17

carteMais nous voudrions étendre cette surface, toujours sur des terrains qui ne sont pas plantés en pin. Nous avons ainsi obtenu l’autorisation des propriétaires d’ensemencer le dessous d’une ligne électrique ainsi que le tracé d’une conduite de gaz.

Dans le cadre de ce projet, nous avons acquis sur fonds propres, cette année, notre propre semoir. Mais nous sommes encore tributaires du personnel et des engins agricoles de la commune pour la préparation du sol. Malgré la bonne volonté de la mairie, il n’est pas toujours possible que ces travaux se déroulent au meilleur moment, et puis, nous allons maintenant aller sur des terrains privés sur lesquels la commune ne peut intervenir.

Notre projet consiste donc à disposer de notre propre rotavator agricole.

rotovator

L’opération de financement participatif du Département des Landes est une opportunité pour nous d’acquérir ce matériel d’occasion et d’obtenir ainsi une indépendance totale pour les semis.

La somme demandée est de 5.000€.

Plan de financement:

 

  BESOINS
Investissements
Semoir 500
Rotavator 5000
Frais d’exploitation
Achat de semences et engrais 820
Carburant 100
Location du tracteur 150
Personnels 1264
TOTAL 7834
  RESSOURCES
Fonds propres 1570
Bénévolat 1264
Subvention 5000
TOTAL 7834

Retrouvez le détail des mesures du Budget participatif citoyen sur le site dédié du Département des Landes