Sud Ouest du 02/07/2015

1981661_890_10156302_800x400Le problème des sangliers et des dégâts qu’ils provoquent subsiste. Et même si les battues sont reconnues d’utilité publique, il n’est pas toujours facile de les organiser, les sangliers se remisant dans des endroits où l’organisation de la chasse est compliquée et dangereuse. C’est ce qui est ressorti de l’assemblée générale de l’ACCA de Biscarrosse qui s’est tenue récemment.

Battues avec Parentis

Pour ce qui est du lâcher de gibiers, 1 300 faisans et 500 perdreaux adultes seront lâchés mais leur chasse sera interdite à compter du 2 novembre 2015. L’entente avec l’ACCA de Parentis est maintenue et des battues communes auront certainement lieu. Quant aux battues aux chevreuils CELM (centre d’essais de lancement des missiles des Landes), le bureau essaiera d’arrêter les dates le plus rapidement possible.

Les invités ayant pris la carte temporaire pourront y participer. D’autre part, l’adhésion de l’ACCA au Groupement d’intérêt cynégétique (GIC) de la Lèbe a été entérinée par un vote à bulletins secrets.

Christine Lescoutte-Gardent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.